DISCUTER, AGIR, CHANGER... POUR LA PLANÈTE

Les rapports du GIEC* se suivent et se ressemblent depuis trop longtemps… Le changement climatique et l’accélération de l’extinction des espèces vivantes obscurcissent l’horizon de l’humanité dans son ensemble. Mais ce sont avant tout les jeunes – celles et ceux d’aujourd’hui, et les générations qui viendront après – qui auront à vivre dans ce monde profondément transformé. À l’échelle collective, une certaine résignation s’installe, insidieusement. Pourtant, la question écologique est l’un des tout premiers vecteurs d’engagement pour la jeunesse.

Sur ce sujet plus que sur aucun autre, c’est à cette dernière de fixer l’ordre des priorités et d’indiquer la marche à suivre : celles et ceux qui les ont précédés n’ont manifestement pas su changer de cap à temps.

A eux de nous dire.

Rejoindre les autres discussions